Nintendo arrête les ventes en Russie

Après Microsoft et Sony , c’est maintenant que Nintendo a également décidé d’arrêter les ventes (et les expéditions) de matériel et de jeux en Russie. L’annonce est intervenue dans le courant d’aujourd’hui, mais le géant japonais n’est pas entré dans les détails de son choix, se limitant à fournir deux commentaires assez vagues.
nintendo-switch-russie
Nintendo a précédemment affirmé avoir temporairement suspendu les expéditions et les ventes de ses produits sur le territoire russe. La maison de Kyoto n’a pas fourni d’explication réelle , mais s’est limitée à déclarer qu’elle avait pris cette décision en fonction de la volatilité de la logistique d’expédition et de distribution. La référence à cette incertitude est probablement due aux sanctions que l’Union européenne, une partie de l’Asie et les États-Unis d’Amérique ont infligées à l’économie russe, par exemple en excluant la nation de certains SWIFT, le système de mécanisme qui régule les paiements via banques.
Immédiatement après avoir annoncé l’arrêt des ventes, IGN a demandé un commentaire à Nintendo concernant la situation en Ukraine. La réponse ne s’est pas fait attendre. En fait, un représentant de la maison de Kyoto a déclaré que l’ensemble de la société est certainement inquiet pour tous ceux qui sont impliqués dans le conflit actuel. Une prise de position résolument classique, mais tout de même moins précise que le report d’ une exclusivité pour Switch , intervenu hier en réponse à la guerre actuellement en cours.
Nintendo n’est qu’une des nombreuses entreprises à avoir cessé de vendre et de distribuer ses produits en Russie. Outre Sony et Microsoft, CD Projekt RED, Activision, Blooper Team, Electronic Arts, Ubisoft, Activision Blizzard et Take-Two Interactive ont également choisi d’interdire leurs produits, ainsi que certains géants de la technologie tels que Nvidia, Intel, AMD et Paypal. . Restez à l’écoute de Tom’s Hardware pour toutes les nouvelles et annonces en cours du monde des jeux vidéo.